lundi 28 janvier 2013

LE SECRET DE BROCKBAK MOUNTAIN






Ou "Souvenir de Brockbak Mountain" réalisé par Ang Lee 2005.

C'est une Histoire de CowBoy gay ?

Non, je dirais que c'est simplement une histoire d'amour entre deux hommes.

Ce film est bien loin des caricatures et clichés sur les homosexuels masculins que l'on nous sert habituellement au cinéma. Contrairement à "la cage aux Folles" les protagonistes n'ont rien d'efféminés. Ce beau et tragique film nous montre une homosexualité pleine de sentiments et d'amour.

N'étant pas moi-même homosexuelle, je vous en parle avec mon regard et mon ressenti. Certaines personnes pourraient être choquées par le contenu de cette histoire et je respecte cela, mais pour moi l'amour est un sentiment qui ne connait pas de barrière, si cela se passe entre adultes. Ceci étant dit, passons à ce beau film.




J'ai une grande tendresse pour ce film. 
Ça doit être mon côté romantique, que voulez-vous, j'aime les histoires d'amour même si elles sont tristes... et "Le Secret de Brockbak Mountain" est une belle histoire d'amour. Une passion secrète vécue durant vingt ans par deux hommes.
Mais, peux importe qu'elle se déroule entre deux hommes. 
En fait non. Tout bien réfléchi c'est parce-que justement elle se passe entre deux hommes que cette histoire est différente des autres. 
Rien ne serait pareil si cette histoire c'était passé entre un homme et une femme et peut-être que l'histoire aurait été différente si elle s'était passée de nos jours.
Mais en fait, tout dans cette histoire est important.

Non seulement le contexte car, il touche à l'intouchable, à savoir le mithe du Cowboy (même si ici ils gardent des moutons) référence suprême au milieu hipper macho qui représente l'Amérique. 
Mais aussi la période de 20 ans durant laquelle se déroule l'histoire. 
Nous nous trouvons en 1963 à Signal dans le Wyoming, dans une Amérique puritaine où l'on ne pouvait pas afficher et encore moins revendiquer son homosexualité. 
Il faut retenir, que nos deux protagonistes ne sont pas homosexuel, car ils ne sont pas attiré par les autres hommes, ils ont une attirance seulement l'un pour l'autre et à mon sens cela a aussi une grande importance.

L'histoire commence par leur première rencontre, quand Jack Twist interprété par Jake Gyllenhaal et Ennis Del Mar interprété par le regretté Heath Ledger (mort en 2008) se présentent pour un emploi de gardien de troupeau de moutons.
Après une courte introduction musicale et durant plus de trois minutes, pas de dialogue et pas de musique pour combler le silence de cette première scène. Filmée en plan large les protagonistes gardent leurs distances.



Quand Jack fait un pas vers Ennis celui-ci se réfugie derrière son chapeau signifiant par son geste le refus d'engager la conversation et révélant une certaine timidité.

Le même code est utilisé par Jack mais, cette fois pour signaler sa résignation devant ce refus de communiquer.

Ces tous premiers instants, bien que subtils, nous apprennent beaucoup sur les protagonistes. Le fait que Ennis éteigne sa cigarette sans l'écraser et la remette dans sa poche nous fait prendre conscience du peu de moyen financier dont il dispose.




D'une manière générale, il y a très peu de dialogue dans ce film, les regards la manière dont sont filmée les scènes parlent à leur place. Peu de mots et beaucoup d'émotion.




Musique 



Une grande solitude se dégage de ce film.
Des paysages grandioses accentue l'impression illusoire d'être seul au monde.


Pendant que Jack garde les moutons dans les pâturages, dormant sur place afin d'éviter les pertes, Ennis s'occupe des vivres et fait à manger dans le campement. Les moments des repas  entrecoupent la solitude des journées et des soirées des deux hommes.




Après une soirée trop arrosée, Ennis décide de rester dormir au campement.
La première scène d'amour entre eux, est rapide, presque brutale, sans tendresse. Pas de baiser, pas de caresses, ils n'y a aucun sentiments ou du moins ils ne sont pas exprimés. Il n'y a pas de jeux de séduction entre les deux hommes. Le seul prémices de ce qui va se passer entre eux est quand Jack prend la main d'Ennis pour la mettre sur lui. C'est ce moment, qui fait pressentir ce qui va se passer. 
Jack initie l'acte mais c'est Ennis qui le concrétise. L'alcool et la solitude feront le reste. Seulement  un besoin sexuel en tout cas pour Ennis. 





A leurs réveil aucun mot ne sera échangé sauf quand Jack dit "A ce soir, au souper" Je perçois dans le gros plan sur son visage un sentiment naissant.



Il faudra attendre la fin de la journée pour qu'ils se revoient.
Après une mise au point sur leur sexualité où chacun deux affirmes "J' suis pas une pédale, moi non plus" pour signifier que d'en d'autres circonstances ils ne sont pas attirés sexuellement par les hommes. Même si cela parait contradictoire, pour moi cela a beaucoup de sens pour la suite de l'histoire. 



La deuxième scène d'amour est tout à fait le contraire de la première. Touchante, pleine de tendresse et de douceur. Ce n'est plus un acte irréfléchi.

















Les journées passent ...






Par peur de l'arrivée imminente d'une tempête, J. Aguirre leur boss les obligent à écourter leurs mandats. On ne saura pas si c'est la vraie raison ou si le fait qu'il  les aie observés de loin dans une situation équivoque lui a fait prendre cette décision.







Ce n'est que l'année d'après quand Jack viendra lui demander du travail qu'il fera allusion à ce qu'il a vu ce jour-là.




Après être redescendu dans la plaine aux moments des adieux on ne voit rien transparaître des sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Sauf la chemise disparue devrait nous mettre sur la piste. Puis quand Jack regarde la silhouette d'Ennis dans le rétroviseur il ne voit pas les sentiments et la douleur contenue d'Ennis. Mais on ressent ça douleur à lui.







Surtout ne rien montrer... Mais, la carapace se fissure. 
L'intensité des sentiments mélangés à la douleur et la colère de la séparation, nous prend aux tripes dans cette ruelle où il cache ces larmes derrière son chapeau et on souffre avec Ennis.




Jack retourne à ces rodéos et Ennis continue ces petits boulots essayant de s'en sortir.
Durant quatre ans, ils ne se verront pas, ils font leur vie chacun de leur côté, se marient ont des enfants... 

Anne Hathaway interprète Lureen

Parfois certain dialogue tombent comme des couperets.

Michelle Williams dans le rôle de Alma 

Alma <Toi, la solitude tu as connu ça jeune, tu n'veux tout de même pas que l'on soit aussi seul que toi ?>
Ennis < Bien sure que non>

Un matin Ennis reçois une carte de Jack lui disant qu'il est de passage...
Quand vient l'heure des retrouvailles entre Jack et Ennis, il n'y aura rien d'équivoque sur l'intensité de leurs sentiments. 


Ils ont tellement attendu ce moment qu'ils ne prennent aucune précaution et leurs baisers sera surpris par la femme d'Ennis...
Que de souffrance dans cette scène pour les trois... chacun à leur manière.




Alors que son monde s'écroule Alma doit prendre sur elle et faire bonne figure. Comment réagir quand on est confronté a deux réalités, son mari aime ailleurs et l'autre est un homme. Deux séismes additionnels font vaciller son univers en même temps. 
Une bombe vient d'exploser dans sa vie, pourtant Alma ne dira rien et il ne verra même pas sont trouble, trop occupé par son impatience de se retrouver seul avec Jack.


L'escapade des deux hommes nous montre un contraste saisissant entre la vie étriquée et miséreuse d'Ennis et les paysages grandioses et luxuriant, dans cette nature où ils peuvent être libre de s'aimer. Sous le couvert de parties de pêches, ces escapades  seront l'unique rendez-vous où il pourront vivre leur amour.





Car comme le dira Ennis
<Ce qu'il faut se mettre dans la tête, c'est que si l'on est tous les deux et que cette chose s'empare de nous à nouveau, où il faut pas et quand il faut pas... on est mort.>

Les années passent entrecoupées par leurs retrouvailles et ces quelques jours de bonheur passé l'un avec l'autre.

Le séjour et le rapport avec un prostitué au Mexique n'est qu'une façon pour Jack d'éteindre sa douleur quand Ennis le repousse.

Jack< Il y a des jours,... tu me manques tellement que  je voudrais crever tant ça fait mal.>

Il faudra attendre des années après le divorce d'Ennis pour que Alma le confronte à ce qu'elle sait ou suppose être la vérité depuis toutes ces années. On sent sa douleur quand elle lui parle des étiquettes de prix encore accrochées aux matériels de pêche.

Au bout de 20ans quand Jack avoue ces escapades aux Mexiques, que Ennis et Jack parlent de cette douleur de devoir se cacher, on peut sentir comme il doit être difficile de cacher ses sentiments et de ne pas pouvoir vivre au grand jour cet amour sous peine d'être mis en danger.
On ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec ce que vivent les personnes qui cachent leur homosexualité de peur d'être rejetée par leur entourage.

Jack <Si je savais comment te quitter...
Ennis <Alors, fait le !>




A cet instant ils ne savent pas que c'est la dernière fois qu'ils se voient ...
Un flash bac sur la naissance de leur amour à Brockbak Mountain ...







Une dispute avec Cassie (interprété par Linda Cardellini) avec qui Ennis sortait... La scène filmée en gros plan allant d'un visage à l'autre...

Le temps de comprendre que les mois ont passés, une lettre retournée à l'expéditeur ... La caméra passe par dessus l'épaule d'Ennis  pour lire la carte et on comprend que cette fois la, c'était la dernière fois qu'ils se voyaient.




Quand Lureen explique à Ennis que Jack est décédé en recevant une jante métallique en plein visage, des images du déroulement du meurtre défilent sur l'écran. La violence de ces images contraste avec le détachement avec lequel elle raconte "l'accident".
Le rouge présent sur les ongles et la bouche en plan serré accentue la violence avec laquel Jack a été battu et tué.











Mais dans l'apparente froideur on décèle des émotions contenues très fortes quand elle parle de Brockbak Mountain. Quand elle dit < C'était son endroit préféré> Anne Hathaway les larmes aux yeux, nous montre avec subtilité le vrai visage de la douleur et les sentiments qu'éprouve son personnage.

La maison d'enfance de Jack.

Une chose m'a frappée dans cette maison, le sol, les murs et même les meubles fixes, sont peint en blanc... elle est entièrement peinte en blanc.



Mais la scène la plus émouvante du film, reste pour moi, le moment ou Ennis rend visite aux parents de Jack et trouve caché dans sa chambre d'adolescent, sa chemise qu'il croyait avoir perdu 20 ans plus tôt à Brockbak et celle de Jack l'une dans l'autre encore tachée de sang. 
L'une dans l'autre et pas l'une sur l'autre...








Que pourrait-on dire en le voyant étreindre ces chemises avec tant de douleur ?




Quand le père de Jack refuse de lui donner les cendres afin de les disperser sur Brokeback sans tenir compte des dernières volontées de son fils et que Ennis ne rentre pas en conflit, on devine le soulagement et la gratitude dans le regard de la mère de Jack.

Le réalisateur Ang Lee, ne nous parle pas directement de l'amour qu' Ennis a pour ses filles. Seulement quelques petit geste presque inaperçu nous le font comprendre. Comme quand après la visite de sa fille, il embrasse la veste oubliée avant de la ranger.




Quand il ouvre l'armoire pour ranger la veste, on découvre les chemises suspendues sur la porte... Un gros plan sur le visage d'Ennis les larmes aux yeux et cette phrase :

Jack... si tu savais... >

Tous les regrets sont dans cette petite phase inachevée.


Tout ce qu'il n'a pas dit...  de cette vie qu'ils auraient pu avoir ensemble ... 
Combien il lui manque...



Dans la version original il dit ;
<Jack...I swear...>  Jack je te jure...

La signification prend alors un autre sens.
Je te jure de t'aimer, de te rester fidèle, de ne pas t'oublier...

Le film se termine en un plan fixe, sur les seules choses qui lui reste de Jack.
Les chemises et la première carte qu'il avait reçus 20 ans plus tôt.







Ce film n'est à aucun moment vulgaire. Leurs sentiments sont pures.
Tous les acteurs de ce film sont fabuleux, y compris les second-rôles. Ils jouent avec une grande justesse. 
L'émotion discrète, naturelle et jamais surjouée.

Heath Ledger était vraiment un acteur de grand tallent.
Au moment du tournage il avait 25 ans, pourtant, on le voit se transformer sous nos yeux durant les 20 années que dure cette histoire.

Je me rends compte que j'ai raconté presque tout le film.
Mille excuses si vous ne l'avez pas vu, vous n'aurez pas de suspens... Mais, les sentiments et les émotions seront au rendez-vous.

Pour ma part, j'ai assez pleuré pour le moment...

;-)

Au fait, je n'ai pas lu le livre... je ne peux donc pas vous en parler...

J'entends à la radio que, aujourd'hui en France une manifestation pour "le mariage pour tous" est organisée... et bien... Il faut croire que mon post tombe au bon moment.



J'ai trouvé ce très beau montage...



Voici la bande annonce en VO




Si vous voulez une étude très intéressante du film avec l'explication des symboles dispersé dans le film. Je vous recommande ce lien.
http://desalpages.over-blog.com



6 commentaires:

  1. Finalement je pense que je le regarderai il a l'air pas mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée. Prépare la boite de mouchoir...

      Supprimer
  2. bjr,je l'avais deja vu mais tu decris si bien le film que tu ma fait pleurer wouah !
    francoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour francoise, tu es bien matinale.
      Désolée de t'avoir fair pleurer, mais quel beau compliment.
      Bonne journée.

      Supprimer
  3. Depuis mon adolescence je Me Cache et si bien que je suis loin d'être Indifférent à "leurs" Histoire , comme un sentiment de déjà vu , déjà vécu mais, les mots étend les mots , je suis seul à comprendre La signification de mes Maux pour dire "Le Mal être" qui les ronge ...beaucoup d'entre nous bien sur s'identifieront à ces deux sublime personnage de ce très bel ouvrage ...Lio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher(e) Lio
      Je ne connais pas votre vie n'y quel âge vous avez, mais votre message est bien triste.
      Si le fait d'aimer le même sexe est maintenu secret pour des milliers de raisons qui vous sembles aujourd'hui insurmontable, vous ne le savez peut-être pas, mais ils y en existent autant et des plus légitime pour mettre fin à cette mascarade...
      Peut-être est-il temps de vivre pour soi. Sinon quoi ? Une vie gâchée pleine de regrets et de tristesse comme les deux protagonistes. Chacun à droit au bonheur, peut-être faut-il trouver la bonne place entouré des bonnes personnes sur cette planète.
      Vous serez toujours jugé par les autres que vous soyez homosexuel ou hétéro. il faut rentrer dans le moule, surtout celui des autres... Ce marier avoir des enfants... Mais vous pouvez choisir votre destinée et être heureux(se).
      Si vous êtes croyant, je dirai que pour moi Dieux n'est pas une personne mais une énergie qui est dans chacun de nous et que s'il est amour et bien c'est qu'il veut nous voir heureux durant notre très bref passage sur cette planète, sinon que faisons nous ici ?
      Si vous n'êtes pas croyant je vous dirai qu'avant que le clergé ne décrète que l'homosexualité était contre nature, puisque le but est de procréer il n'y avait pas de tabou sur l'orientation sexuelle des uns et des autres. et que chacun était libre d'aimer qui il/elle voulait.
      La vision Judéo Chrétienne du couple est bien encrée dans certain groupe, pourtant elle a moins de 2000 ans d'existence.... Autant dire une goute d'eau dans l'histoire de l'humanité.
      J'ai personnellement plusieurs amis homosexuel qui très jeune ont "informé" leurs parents de leur orientation sexuelle. Certains on mal et même très mal réagis, d'autre ont été déçus de s'imaginer sans petits enfants. Certain on perdu des "amis" ou ce qu'ils croyaient être des amis. Mais je vous affirme qu'au jour d'aujourd'hui, tous mes amis, sans exemption sont heureux de l'avoir fait. Il vivent pour eux avec la personne qu'ils aiment et c'est tous ce qui importe.
      Je vous souhaite de trouver le courage d'être heureux(se) dès aujourd'hui.

      Marie


      Supprimer

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!